Entretenir son kart sans se ruiner

janvier 25, 2017 Commentaires fermés

Fan de karting, vous avez décidé de vous payer un petit bolide (du type 100cc formule FFSA ) pour vous amuser et disputer pourquoi pas quelques courses. En tant qu’amateur si vous n’avez ni sponsor, ni mécano, cela peut vite devenir compliqué ! Surtout que même en loisir, des révisions régulières sont à effectuer.

A combien s’élève un budget karting ?

Grâce aux nouveaux moteurs dits « long life » qui ont une fiabilité accrue, ce sport mécanique est de plus en plus accessible à tous. Mais malgré tout, des frais restent inhérents à l’entretien d’un karting et ils peuvent vite faire grimper la facture.

Prenons l’exemple des révisions mécaniques, même si elles peuvent désormais être espacées jusqu’à 40 heures, il faut compter un forfait d’entretien d’environ 250 €.

Changer les pneumatiques vous reviendra en moyenne à 135 € pour les 4 pneus, pour à peu près  10 heures de roulage sur circuit.

A cela s’ajoute également :

  • Le prix des consommables, graisses, huiles, plaquettes de frein et autres équipements (casque, combinaison, accessoires et outillage de marque Facom etc.)
  • Les frais d’inscription aux courses
  • Les frais pour tourner sur un circuit
  • Les frais pour stocker son kart si vous n’avez pas de place chez vous, etc.

Comment réduire la facture ?

Essentiellement en ayant des notions de mécanique ! Et oui la règle d’or pour vous en sortir sans trop de frais est d’être bon en mécanique. Un pilote de karting doit être capable de faire l’entretien courant : remplacer un piston, les joints spies, la cage de bielle, etc. Il vous faudra également effectuer d’autres actions comme :

  • Contrôler le niveau d’eau du radiateur bien sûr ;
  • Serrer  les moyeux et les roues (l’idéal pour cette manœuvre courante est d’utiliser un cric hydraulique qui vous permettra de soulever de grandes charges sans effort et d’effectuer ces réglages sans problème) ;
  • Graisser la chaîne et la tendre ;
  • Savoir nettoyer et régler l’ensemble du moteur et des roulements à billes ou non ;
  • etc.

Dernière astuce si vous voulez stocker votre kart chez vous : fabriquez-vous votre propre plateau ! Si vous avez un poste de soudure arc chez vous, il vous suffit de récupérer une vieille remorque, de faire quelques soudures et le tour est joué !

Et puis sachez qu’en karting, mais aussi dans tous les sports mécaniques,  la qualité des performances dépend du bon réglage du matériel. Alors voici un petit guide pour les réglages de base de votre karting : http://www.squerry.online.fr/SH_Karting_Technique.pdf

Comments are closed.