Tout savoir sur le système de freinage

mars 10, 2015 Commentaires fermés

Ralentissement

Il existe trois manières de ralentir une automobile :

1. L’utilisation du frein moteur qui consiste à changer de rapport sur la boîte de vitesse, de manière à mettre le moteur à un régime où, n’étant plus alimenté en carburant, il offre une résistance certaine ; 2. Un appui sur la pédale de frein déclenche le fonctionnement des freins ; 3. Un véhicule peut être immobilisé à l’aide du frein à main. Le levier de frein à main tire sur un câble actionnant les freins avant ou plus souvent arrière, par un mécanisme spécifique.

Les freins principaux sont tous, pour l’instant, à commande hydraulique.

* La pédale de frein actionne un amplificateur qui pousse un piston dans un cylindre emplit d’une huile spéciale. 
* L’huile sous pression sort du cylindre en direction de deux circuits croisés ; l’un commande la roue avant gauche et la roue arrière droite, l’autre commande la roue avant droite et la roue arrière gauche. Ce système préserve un minimum de freinage équilibré en cas de défaillance d’un des deux circuits. 
* Les freins montés sur les roues reçoivent la pression hydraulique et serrent des parties fixes contre les parties mobiles. 
* Les partie fixes appelées garnitures ou plaquettes sont en matériau spécial s’usant progressivement, résistant à l’élévation de température et assurant un bon contact mécanique. 
* Les parties mobiles tournant avec les roues sont en métal renforcé car elles doivent dissiper toute l’énergie thermique résultant de la perte d’énergie cinétique du véhicule. 
* Dans le cas d’un disque, les plaquettes sont serrées sur les deux faces du disque par un ou plusieurs pistons hydrauliques. Le disque est auto ventilé sur les véhicules sollicitant durement les freins. 
* Avec un tambour, les garnitures sont forcées contre la face intérieure du tambour par un double piston hydraulique. 
* Le système ABS (Antiblockiersystem) supprime les blocages de roue lors de freinages violents et en condition de faible adhérence. Il relâche la pression dans le circuit de freinage d’une roue dès la détection d’une vitesse de rotation plus faible que celle des autre roues. Ce dispositif permet au conducteur de garder le contrôle directionnel de son véhicule, le freinage étant alors légèrement atténué. 
* Le système AFU (Aide au freinage d’urgence) permet de freiner à la puissance maximale dès les premiers instants d’un freinage d’urgence, détecté d’après la vitesse d’enfoncement de la pédale de frein. Il est nécessairement associé avec un ABS. 
* Le système ESP permet de corriger sensiblement la trajectoire en agissant à la fois sur le système de freinage et le contrôle de la puissance du moteur.

Frein de parc

Le système est constitué : D’un levier souvent à main, parfois d’une pédale supplémentaire, ce levier tire sur un câble, qui lui-même actionne mécaniquement le système de freinage des roues d’un même essieu très souvent l’arrière et parfois l’avant.

Contact avec le sol

* Les roues sont au nombre de quatre, plus une roue de secours non montée. Cette dernière est parfois remplacée par un kit anti-crevaison, ou par une roue dotées d’un pneu réduit (appelé galette) permettant de rouler à vitesse modérée jusqu’au prochain garage, pour des motifs d’encombrement. * Les pneus montés sur les jantes jouent une rôle très important car ils assurent à eux seuls le contact entre le sol et le véhicule.

Comments are closed.