Les métiers du transport sont ceux qui offriront le plus d’emplois d’ici 2022. C’est ce que révèle une étude publiée en avril 2015 par France Stratégie en ce qui concerne l’évolution des métiers, tous domaines confondus.

L’optimisation de la chaîne logistique et des déplacements de voyageurs offrent en effet de nombreux emplois, à l’image des conducteurs de taxi et des conducteurs routiers de marchandises. Zoom sur ces deux métiers d’avenir.

Devenir conducteur de taxi

Le métier de conducteur de taxi s’adresse aux amoureux de la conduite. De jour comme de nuit, le conducteur de taxi transporte des passagers, en ayant préalablement pris le soin de définir une stratégie de prise en charge. Pour optimiser la rentabilité de ses déplacements, le conducteur de taxi doit en effet se trouver au bon moment, au bon endroit (gare, aéroport, sortie de boîte de nuit etc.).

taxi new york

Pour exercer ce métier, l’obtention du Certificat de Capacité Professionnelle de Conducteur de Taxi (CCPCT) est requise. ECF propose à ce titre une formation au métier de conducteur de taxi permettant d’acquérir tous les fondamentaux du métier, de la réglementation nationale de la profession à l’application des tarifications départementales, en passant par la lecture et l’interprétation d’une carte routière.

L’examen porte sur 4 unités de valeur. Une moyenne supérieure ou égale à 10/20 par unité est requise pour obtenir le CCPCT.

Exercer le métier de conducteur routier de marchandises

Le conducteur routier de marchandises est amené à assurer des opérations de conduite en région, sur l’ensemble du territoire français et parfois même à l’étranger. Il occupe un rôle clé dans la chaîne logistique en permettant une livraison optimale des marchandises.

En complément du transport, le chauffeur routier est aussi amené à réaliser des tâches administratives, voire des missions commerciales. Ce peut être par exemple le contrôle de la marchandise ou la gestion des documents de transport.

Différentes formations permettent d’accéder au métier de conducteur routier :

  • La FIMO : Formation Initiale Minimum Obligatoire (permis C, C1, CE, C1E)
  • Le Titre professionnel du conducteur routier sur porteur ou le titre professionnel routier sur tous véhicules

Une personne titulaire d’un permis de conduire des véhicules de transport en commun peut aussi accéder au métier en obtenant le permis C et en suivant une formation intitulée « passerelle marchandises ».

Tous les 5 ans, les chauffeurs routiers doivent aussi suivre une formation continue obligatoire de transport de marchandises.