L’éco-conduite : la conduite écologique et économique

juillet 4, 2017 Commentaires fermés

Pratiquer l’éco-conduite permet d’utiliser efficacement l’énergie de son véhicule. En adoptant quelques règles simples, chaque conducteur est en mesure de réduire sa consommation de carburant et ses émissions de gaz polluants. Une conduite écologique et économique, bénéfique à la planète mais aussi au porte-monnaie.

Comment devenir éco-conducteur ?

eco-conduite-voiture

Intelligente, douce, maîtrisée, raisonnée… Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire l’éco-conduite. Cette conduite responsable s’appuie sur des principes de base simples et facilement applicables par tous les conducteurs :

  • Favoriser la conduite à bas régime, avec un rapport de boîte de vitesse élevée ;
  • Rétrograder le plus tardivement possible ;
  • Privilégier une accélération progressive, avec un passage rapide des vitesses ;
  • Couper son moteur aux feux rouges, dans les bouchons ou à chaque arrêt de plus de 20 secondes ;
  • Limiter au maximum l’utilisation de la climatisation ;
  • Entretenir son véhicule et vérifier régulièrement la pression des pneus.

Pour être un éco-conducteur accompli, le conducteur du véhicule se doit, en plus du respect des règles édictées par le Code la route, d’avoir une attention particulière sur les conditions de circulation afin d’anticiper au maximum les situations à risques qui pourraient entraver son mode de conduite.

Une conduite économique et écologique

Pratiquer l’éco-conduite, c’est :

  • opter pour une conduite économe : selon l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), elle permettrait de diminuer de 7 à 10% la consommation de carburant ;
  • opter pour une conduite écologique : elle contribue à diminuer les émissions de CO2 en sollicitant moins le moteur.

Pour bénéficier des avantages de cette conduite citoyenne, le conducteur doit appréhender la route d’une manière différente. Adopter une conduite souple et attentive constitue la pierre angulaire de l’éco-conduite.

Une conduite plus sûre

eco-conduite-permis

En adoptant une conduite éco-citoyenne sur le long terme, le conducteur réduit ses risques d’accident responsable. Il augmente ainsi son bonus et bénéficie, année après année, de tarifs plus avantageux pour son assurance auto.
L’éco-conducteur prolonge également la durée de vie de sa voiture, limitant les risques de panne et le coût de l’entretien auto.

Un passage obligatoire pour le permis

Avec la réforme lancée en janvier 2009, l’éco-conduite a fait son apparition parmi les aptitudes évaluées lors du passage du permis de conduire. D’abord au moment du passage du code, puis à l’épreuve pratique, où la nouvelle grille d’évaluation permet à l’examinateur d’attribuer un point supplémentaire aux candidats montrant une acquisition suffisante des principes d’une conduite économique et respectueuse de l’environnement.

Comments are closed.