Le rallye, un sport automobile complet

Le rallye, une course automobile sur tous types de terrains

février 3, 2012 Commentaires fermés

Les règles du rallye automobile ont évoluées depuis la première course. Peu à peu, les marques automobiles s'intéressent à ce sport et contribuent au développement des technologies du rallye. L’hexagone compte de nombreux rallyes, dont celui de Lyon-Charbonnières

Les règles du rallye automobile ont évoluées depuis la première course. Peu à peu, les marques automobiles s’intéressent à ce sport et contribuent au développement des technologies du rallye. L’hexagone compte de nombreux rallyes, dont celui de Lyon-Charbonnières.

Le rallye, un sport du XXème siècle

rallye

rallye, un sport du 20ème siècle

Le rallye, depuis le XXème siècle, voit ses règles et objectifs évoluer et la discipline se professionnaliser. En 1894, la première course sur route est créée avec le Paris-Rouen. Ce n’est qu’en 1895 que la vitesse devient pour la première fois la finalité d’un rallye, avec le Paris-Bordeaux-Paris. Les participants des courses sont généralement de riches aristocrates. Les mauvaises conditions de course amènent les organisateurs de rallye à arrêter la discipline sur routes ouvertes. Des circuits automobiles sont alors bâtis pour les « Grands Prix » et des rallyes sur routes fermées voient le jour. En 1911, le terme « rallye » prend tout son sens avec le « Rallye Automobile de Monte-Carlo » dont le but est de relier Monte Carlo depuis une ville européenne, sans prise en compte de la vitesse. Le « Monte-Carlo » devient une course annuelle en 1924. Dès les années 1950, les professionnels commencent à s’intéresser à ce sport. Durant les années 1960 l’accent est mis sur l’aspect professionnel du rallye. Les participants mettent au point le système d’assistance, les reconnaissances terrain, l’aide du copilote… dans un seul but : gagner. Dès la fin des années 1960, les rallyes se composent d’étapes chronométrées et de parcours de liaison, les acteurs sont principalement des professionnels et la difficulté des épreuves augmente. La Fédération Internationale Automobile (FIA) regroupe peu à peu les différents rallyes en championnats. Les années 1990 sont synonyme de changements avec l’écriture de nouvelles règles, déclenchée par l’édition d’un dossier complet sur la discipline par l’association World Rally Teams Association.

 

Quand le rallye se professionnalise…

rallye

course de rallye

Le rallye commence à intéresser les professionnels du secteur de l’automobile dans les années 1950. Les grands acteurs de l’industrie prêtent des voitures à des pilotes indépendants qui concourent en leur nom sur des courses promotionnelle ment avantageuses. A la fin des années 1970, les professionnels inventent des technologies spécifiquement étudiées pour les courses de rallye, comme le turbo ou les 4 roues motrices. La création du groupe B date de 1982. Pour l’exploiter pleinement les marques conçoivent de nouveaux modèles de voitures comme la Lancia 037 ou la 205T16 de Peugeot. Les constructeurs produisent alors des bolides de plus de 400 chevaux, dont le poids ne dépasse pas la tonne. Les accidents s’enchaînant, le groupe B est annulé et remplacé par le A, moins permissif et moins dangereux, pour la saison suivante. Les années 1990 sont spectatrices de l’arrivée d’écuries japonaises (Mitsubishi, Subaru…) et les constructeurs ne cessent de développer de nouvelles techniques pour remporter les rallyes. Concourir sur des rallyes est l’occasion pour les marques automobiles de démontrer les qualités de leurs voitures dans des contextes difficiles. Chaque constructeur adapte ses modèles de série pour les courses de rallye afin de toucher plus directement le public. A la fin des années 1990, le règlement WRC s’inspire de la Formule 1 et encourage la communication sur les courses, d’une manière plus structurée. Un nouveau rallye, l’International Rally Challenge, fondé en 2006, est le premier à avoir pour objectif principal de médiatiser la course dans le but d’offrir aux téléspectateurs un spectacle nouveau.

 

Le rallye de Charbonnières

rallye

le rallye

Le rallye de Charbonnières-les-Bains se déroule principalement à proximité de Lyon, en région Rhône-Alpes. Cette course a été créée en 1947 et accueille lors de chaque édition de grands pilotes. Le premier à avoir remporté ce rallye est Pierre Daligant avec une Bugatti 55. Le rallye de Charbonnières comprend toujours les championnats d’Europe ou de France des rallyes. L’édition 2011, 63ème rallye Lyon-Charbonnières et seconde manche du championnat de France, s’est déroulée du 14 au 16 avril. Les résultats de cette course sont pris en compte dans ceux de nombreuses autres courses comme le Trophée Michelin, la Super Coupe de Suzuki ou encore le Citroen Rally Trophy.
La première journée de ce rallye a été consacrée aux vérifications administratives et techniques au Palais des sports de Gerland. La première étape de la course a débuté en milieu d’après-midi de la deuxième journée, jusqu’à près de 22h. La troisième et dernière journée du rallye était exclusivement dédiée à la seconde étape de la course. Les pilotes ont attendu le 17 avril pour participer à la remise des prix.
Ce rallye de 734,17 kilomètres comprend 230,61 kilomètres de chrono divisés en 2 étapes et 13 épreuves spéciales dont 8 différentes. Participer au rallye de Charbonnières nécessite un engagement financier d’une valeur pouvant aller de 600 à 950€. Chaque concurrent a l’autorisation de faire trois passages de reconnaissance du circuit du rallye, à des dates précises. Chaque rallye, à l’image de celui de Charbonnières, est organisé minutieusement et suit une réglementation précise indispensable au bon déroulement de l’événement.

Découvrez l’annuaire gratuit du portail de services et outils webmaster KitGraphiqueGratuit.org

Comments are closed.