Optimiser la performance de sa voiture grâce au chiptuning

Désormais, il est possible d’améliorer les performances d’un moteur à explosion, grâce à la technique du chiptuning. Le tout se réalise de façon électronique.

Comprendre le chiptuning

Sur la majorité des voitures modernes, le moteur est géré par un ordinateur de bord. Celui-ci est relié au moteur via plusieurs connecteurs et câbles. Cet ordinateur perçoit des signaux numériques et analogiques et définit des ondes de contrôle pour différentes réactions d’acteurs comme l’ajustement du gaz d’échappement, le démarrage, l’injection et tant d’autres encore. Cependant, l’ordinateur nécessite l’installation d’un logiciel pour fonctionner. Afin de sauvegarder les données dans le boîtier de contrôle d’une voiture, on se sert d’un EPROM. Il s’agit d’un composant électronique sur lequel les informations sont inscrites. Le chiptuning permet donc de modifier les données inscrites sur ce composant électronique.

Grâce à la Technique & Qualité du Chiptuning RaceChip, la puissance du moteur peut être augmentée, et ce, via un composant de commande électronique additionnel ou à l’aide d’un système de tuning OBD. Le chiptuning via un dispositif de commande additionnel consiste à installer une autre commande électronique reliée au moteur et à la commande initiale de celui-ci. Cela ne demande aucune modification du moteur ou de sa commande. Dans ce cas, le principe de fonctionnement est simple : l’électronique du composant supplémentaire modifie la commande d’origine du moteur. Elle améliore la cartographie et génère ainsi un accroissement de la puissance du moteur. Dans le même temps, on peut profiter d’une baisse de consommation de carburant. Aucune modification ne sera apportée au programme de protection du moteur. Les risques de surcharge de certains éléments du moteur sont à écarter. D’ailleurs, la limitation de vitesse est toujours maintenue.

Le Chiptuning par le système de tuning OBD

 

Cela consiste à modifier le logiciel initial de la voiture. La modification se réalise sur l’ordinateur de bord via les programmes inscrits dans la commande du moteur. Dans certains cas, il est nécessaire d’installer une puce de tuning qui remplacera la puce d’origine. Avec ce type de chiptuning, il est possible de supprimer la limitation de vitesse. De plus, on peut gagner une puissance maximale.

Bon nombre d’automobilistes optent aujourd’hui pour le chiptuning puisque celui-ci permet d’accroître jusqu’à 40 % la puissance du moteur et jusqu’à 25 % pour le couple. Cela se remarque notamment lors du dépassement. Les accélérations à haut régime deviennent plus puissantes et les reprises plus performantes. De manière générale, les modifications ne peuvent pas être détectées, mais elles demeurent réversibles. Le gain de puissance facilite aussi le tractage d’une remorque. Ainsi, la conduite d’un véhicule lourd ou d’un camping-car devient de plus en plus confortable. Le chiptuning n’affecte en aucun cas les normes anti-pollution et n’empêche pas non plus la voiture de subir un contrôle technique.

L’amélioration est effectuée selon une procédure spécifique et fiable. Tout d’abord, les ingénieurs prennent la mesure de la puissance initiale du moteur à l’aide d’un banc à rouleau. Cela leur permet de visualiser les données programmées par les fabricants. Ils réalisent la sauvegarde des paramètres initiaux afin de pouvoir tout remettre à zéro si c’est nécessaire, bien entendu. Des données optimisées sont réinjectées dans le boîtier électronique lors des modifications de ces informations. Rassurez-vous, le retrait de la puce ne laisse aucune trace apparente dans le logiciel initial et au sein du compartiment moteur. La chiptuning se révèle comme un moyen efficace pour augmenter les performances d’une voiture. Aucun apport matériel comme un boîtier supplémentaire ou un câblage n’est requis. Le chiptuning peut être réalisé aussi bien sur une voiture que sur une moto.